Éviter les pièges de la supervision

Éviter les pièges de la supervision

 

Encouragez l’autonomie plutôt que la dépendance  http://1.bp.blogspot.com/_fgzaH_zgtf8/SlsvyzicdBI/AAAAAAAABC8/IupB-p2gkSE/s400/supervision.jpg

1. Superviser une organisation consiste à créer une dépendance en faisant pour les autres ce qu’ils devraient faire eux-mêmes.

2. Soutenir les membres de notre groupe exige que nous soyons disponibles pour répondre à leurs appels, leur fournir des conseils, les soutenir moralement et rencontrer leurs prospects sérieux.

3. Gérer l’organisation de nos amis et des membres de la famille mène souvent à l’échec.

4. La supervision est contre-productive pour le superviseur et celui qu’il supervise.

5. Quand vient le temps de réaliser des choses, l’hérédité, le hasard et les circonstances sont des facteurs bien moins importants que notre propre vision de ce que nous nous croyons capables d’accomplir.

6. Ne soyez pas offensé si de nouvelles recrues terminent leur formation et se mettent immédiatement au travail sans vous appeler tous les jours en vous demandant de faire tout le travail à leur place.

7. Tous possèdent le potentiel d’accomplir de grandes choses dans cette industrie. Cependant, ceux qui se fient à leurs échelons supérieurs pour les moindres petits détails sont habituellement ceux qui échouent.

8. Ce qui distingue notre industrie des affaires traditionnelles est notre rémunération en fonction de notre productivité.

9. Si une recrue veut gagner plus qu’un membre de ses échelons supérieurs, elle n’a qu’à devenir plus productive, c’est-à-dire qu’à recruter plus de distributeurs et de clients au détail.

10. Si le rendement de vos associés ne répond pas à vos attentes, enseignez-leur à visualiser leurs buts et concentrez votre énergie sur ceux qui y parviennent.

11. Puisque ce type d’entreprise se fonde sur la duplication, vos associés vous imiteront. Si vous supervisez, eux aussi superviseront ; si vous prospectez, eux aussi prospecteront.

12. Jouer à la gardienne n’est pas une façon efficace de bâtir une organisation.

13. La clef du succès en marketing de réseau consiste à bâtir une organisation dynamique en faisant constamment de la prospection et du recrutement, vous créant ainsi un 1er niveau large.

14. Ne faites pas l’erreur qui explique 50 % des échecs dans notre industrie : bâtir votre 1er niveau pendant le 1er mois pour ensuite vous arrêter afin de diriger votre groupe.

15. Gardez bien en vue vos buts en réalisant chacun des objectifs établis dans votre plan d’affaires. Ne vous inventez pas d’excuses. Quoi que ça prenne, faites-le !

16. L’erreur la plus grave à laquelle peut mener la supervision est d’acheter votre promotion ou d’enseigner à vos échelons inférieurs à le faire.

17. Le volume promotionnel et l’argent dépensé en trousses de démarrage pour vos recrues ne doivent être rien de plus qu’un moyen vous permettant au départ de remplir les conditions de qualification.

18. Un revenu résiduel passif stable provient d’un volume réel et de produits et de services commandés régulièrement à chaque mois par les distributeurs et les clients satisfaits. Une organisation de marketing de réseau viable se fonde essentiellement sur ce revenu.

19. Votre entreprise peut survivre sans volume promotionnel. Cependant, l’absence de volume réel, ne pas recruter de clients ou ne pas utiliser vous-même les produits commandés peuvent entraîner la chute de votre entreprise.

20. le marketing de réseau est constitué essentiellement de distributeurs bâtissant leur 1er niveau et enseignant à leurs recrues à faire de même.

21. Si chaque réseauteur suivait le conseil « d’élargir rapidement » et de bâtir son 1er niveau, la profondeur s’établirait d’elle-même et les bénéfices découleraient naturellement.

22. La meilleure façon de soutenir son organisation est de communiquer aux membres ces 2 mots : « appelez-moi ».

23. Soyez disponible pour fournir à vos échelons inférieurs du soutien, des conseils, et les aider à conclure des ententes avec leurs prospects. Toutefois, ne tentez pas de faire à leur place ce qu’ils doivent faire eux-mêmes.

24. Ceux qui réussissent, ce sont ceux qui font preuve de leadership, d’enthousiasme et de volonté de faire les efforts nécessaires pour construire une organisation. Ils doivent être en mesure de trouver des gens qui seront prêts à agir semblablement.
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×